L’imagination est plus importante que le savoir
 

PV [Peter Hale] Loft de Derek.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Beacon Hills :: Le Centre-Ville :: Quartiers résidentiels :: Loft : Derek
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Mar 30 Mai - 8:59
"Because I asked you politely. And I only do that once."

Derek, un sac en papier dans une main ouvrit d’un coup sec la porte du loft. Même après trois semaines, cela lui paraissait toujours aussi étrange de se retrouver chez lui, aussi bien ici entre ces quatre murs qu’à Beacon Hills. Il l’avait quitté depuis tant de mois…

Après ses errances, il s’était réveillé un matin, dans un bled paumé, avec le besoin irrépressible de rentrer chez lui. Il ne savait pas avec précision ce qui l’avait rappelé, le Néméton, la meute Mc Call qu’il considérait plus ou moins comme des amis, ou les derniers membres de sa famille, Malia, Cora et Peter. Et pourtant, malgré son retour, il n’avait joint aucun d’entre eux pour tenter de d’avoir la réponse, n’avait absolument prévenu personne de son retour. Pas plus tard qu’il y a une heure, il avait croisé son oncle au centre commercial et pour une raison qu’il ne s’expliquait pas, il n’avait pas trouvé le courage d’aller lui parler.

Plongé dans ses pensées, le loup garou déposa ses courses dans la cuisine et commença à les ranger, lentement, avec des gestes précis et mécaniques qui n’entravaient pas ses réflexions. Le soleil coulait à flot par les immenses fenêtres, éclairant les particules de poussières dans l’air. Le loft était aussi clair que ses idées étaient sombres.

Pourquoi avait-il fui de la sorte ? Pourquoi gardait-il ses distances vis-à-vis de tous ? Il aurait déjà dû se présenter au moins à Scott, l’Alpha, ne serait-ce que par respect envers son statut. Pour ce qui concernait Peter les choses étaient nettement plus complexes, ils vivaient dans « un je t’aime moi non plus » depuis si longtemps, depuis sa sortie du coma. Ils avaient été si proche par le passé… Sans doute était-ce la raison pour laquelle sa trahison avait été si difficile à accepter. Pourtant, à présent, avec l’expérience de la vie, les explications de son oncle, la connaissance plus précise de tout ce qu’il avait vécu d’horrible, Derek le comprenait, même s’il éprouvait des difficultés à lui pardonner pour la mort de Laura. Mais la vraie question, celle qui le hantait, était : Est-ce que Peter regrettait réellement ce geste fatal ? On ne pouvait jamais être certain de ce qu’il pensait, de qu’il ressentait, de sa position par rapport au bien et au mal, de ce qu’il préparait et surtout, de l’affection que lui portait son oncle, à lui, Derek. Existait-il encore un lien véritable entre eux ? Le lien du sang était incontournable mais le lien d’amour qu’en était-il ? Oncle et neveu, qu’est-ce que cela signifiait aujourd’hui pour Peter ?

Et pour toutes ces raisons, lorsqu’il avait cru reconnaître sa silhouette dans le magasin, au lieu de venir lui parler, ses pas l’avaient lâchement conduit vers la sortie. Il ne souhaitait pas affronter son regard et y lire de l’indifférence, du sarcasme, ou pire de la duplicité. Pour Peter, chaque individu de la meute et même de la ville entière, n’était qu’un pion, il le savait. Mais pouvait-on lui en vouloir de chercher à se protéger ? Lui-même le faisait derrière sa mauvaise humeur et son indifférence, à chacun sa façon de marcher après tout. Peter avait-il toujours cette obsession qui le conduisait bien souvent à la folie et aux pires trahisons : Devenir un Alpha ?

En rangeant sa dernière boite de conserve, Derek réalisa qu’il ne souhaitait pas réellement le savoir. Il devait rester sur la décision qu’il avait prise avant de rentrer : Ne plus se mêler de ce qui se passait de surnaturel à Beacon Hills.
Pourtant à un moment ou à un autre, il lui faudrait bien affronter ses anciens « complices », Scott bien sûr, mais également Stiles, Lydia, Peter… Chacun d’entre eux. Il s’était sans doute passer des choses, il s’en passait toujours dans cette ville, et il n’avait pas été là pour aider. Lui en tiendrait-on rigueur ? Avaient-ils compris son besoin d’éloignement ? La nécessité de se retrouver ?

Un bruit inattendu le fit sursauter malgré ses sens affutés : des coups donnés contre la porte. A présent, bien dans la réalité, il craignait de savoir qui se trouvait derrière.

- Eh merde !



avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Mer 31 Mai - 9:22
/ Si tu n'as pas vu la saison 6, dis le moi et je modifie ma réponse ! /

ft.
Derek

ft.
Peter


Peter avait été faire distraitement les courses -eh oui, tout le monde doit manger- dans un des centre commerciaux, pas le plus proche de chez lui au cas où quelqu’un de gênant l’intercepte en train de faire cela. Il tenait beaucoup à ce que personne ne sache où il habite, vivre un peu dans l’anonymat, et il faisait tout pour y camoufler son odeur. Il était loin d’être stupide et savait que si quelqu’un le cherchait vraiment il le trouverait mais pour le moment sa stratégie avait payée. L’une des erreurs qui avait causé la disparition de toute sa famille avait été que les chasseurs avaient parfaitement localisés leur maison à l’époque en identifiant qu’ils étaient des loups-garous.
 Il ne referait pas la même erreur, jamais. Même les derniers membres de sa famille ignoraient où il se trouvait.

Il ignorait ce qu’il était arrivé à Derek depuis tout ce temps. Il n’avait même pas eu l’occasion de lui dire au revoir après le combat à La Iglesia, complètement neutralisé par les réserves d’aconit de ce cher Christopher Argent et emprisonné. Il soupire au souvenir, il n’avait fait que provoquer et essayer de tuer Scott McCall, le vrai alpha après tout. 
Son neveu devait l’avoir oublié dès le moment où il était passé dans la Chasse Sauvage, leur lien autrefois si fort s’étant atténué presque jusqu’à disparaitre … Chose qu’il devait une fois de plus à Scott McCall. C’était lui qui avait mis dans la tête de son neveu l’idée selon laquelle il aurait piégé et tué volontairement Laura, sa nièce. C’était la seule raison plausible pour laquelle Derek avait bien pu se retourner contre lui après l’annonce de son réveil. Et ce pour quoi il l’avait fait payer les années suivantes. Bon, son caractère jouait aussi sûrement un grand rôle, et Peter adorait provoquer, surtout son neveu, ce qui n’arrangeait rien. 
En parlant de son neveu, il avait senti une odeur familière dans le centre commercial, une odeur qu’il n’avait pas senti depuis longtemps. Mais, quand il s’était retourné, il n’y avait personne. Et pourtant, l’odeur flottait dans l’air, comme pour le tenter. Il soupira, fermant les yeux une seconde pour ne pas qu’ils flashent en plein milieu du magasin et choisit donc de sortir après avoir payé ses provisions pour le moment, son loup s’agitant en sentant ce qui pouvait se rapprocher le plus d’une meute pour lui. Peter ne se faisait pas d’illusion ; Derek n’était plus un alpha et même si c’était le cas, il ne l’accepterait pas dans sa meute, ou à peine comme il l’avait fait quelques années plus tôt. Ils n’avaient alors que les contacts minimaux possibles mais aujourd’hui, des choses avaient changé. Il soupire en repensant à tout cela et rejoint sa voiture avec ses provisions pour aller les ranger chez lui.

Une fois arrivé et le tout fait, il n’avait plus rien pour s’occuper l’esprit. Celui-ci se focalisa donc sur l’odeur qu’il avait sentie plus tôt ; pour lui, il n’y avait pas de doute, cette odeur était celle de son neveu même s’il ne croyait pas vraiment à son retour … Il l’aurait prévenu si c’était le cas, non? Enfin, il aurait au moins prévenu le Scooby-gang… certainement pas lui. Et ce n’était pas sûr qu’on lui aurait transmis l’information même s’il les avait croisé par hasard. Depuis qu’il était revenu de la chasse, Scott et sa bande l’ignoraient soigneusement, même s’il avait croisé Stiles le jour précédent -l’exception qui confirme la règle-.
Il se décida sur un coup de tête, ça lui arrivait également, et conduisit jusqu’au loft de son neveu. Il était curieux de savoir si son instinct l’avait trompé ou non, et cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas revu Derek. Il était aussi curieux de savoir si la mémoire de l’autre loup avait été modifiée suite à la Chasse Sauvage… Même s’il ne se doutait pas que ça lui aurait fait plaisir de l’oublier. Comme Stiles l’avait si justement dit lorsqu’ils y avaient été enfermés tous les deux : qui se souviendrait de lui ? Personne ne l’avait recherché suite à sa disparition. Mais il préférait ne pas trop s’attarder sur cette information, cela valait mieux. Il avait beau ne jamais avoir été comme les autres loup-garous et toujours un peu à part de la meute, au moins avait-il possédé un lien ténu le reliant aux autres. Actuellement, il n’avait plus rien de cela.

Il se gara à deux pâtés de maison de son appartement, soupirant avant de se forcer à aller jusqu’à la porte de l’immeuble. Même une fois arrivé, il hésitait toujours… il se trouverait ridicule si personne n’y habitait plus, et il n’avait même plus les clés pour pouvoir aller vérifier par lui-même, les joies des prisons qui vous enlevait tous vos effets personnels pour un uniforme informe -ils n’avaient même pas de col en V !-.
Mais ce qui le fit se décider fût l’odeur plus puissante que la dernière fois qu’il était passée, et surtout le bruit à l’intérieur, le mouvement ! Il était sûr que ce n’était aucun des adolescents alors il toqua, donnant quelques coups sur la porte, et le juron lui prouva qu’il n’avait pas eu tort ni n’avait fait tout cela en vain… enfin, il n’était pas vraiment préparé à faire face à nouveau au regard accusateur de son neveu mais bon.

Quand la porte s’ouvrit, il offrit un sourire sarcastique en ouvrant les bras d’une manière théâtrale :
"Et bien alors, mon cher neveu, tu ne viens pas faire un câlin à ton oncle préféré ?"

C’était la seule chose qui lui venait à l’esprit pour le moment et il valait mieux pour eux deux qu’ils ne commencent pas déjà avec les hostilités. Derek pouvait avoir énormément de choses à lui reprocher et il aurait tout à fait raison, mais il n’empêchait…




I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Mer 31 Mai - 10:59
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Et voilà ! Sans surprise, c’était bien Peter. Un Peter fidèle à lui-même. Sarcastique et tête à claques. Sans un sourire, Derek s’écarta pour le laisser entrer. Il était à son maximum d’accueil chaleureux, là. Dans ses bonnes résolutions la numéro deux était de ne plus claquer la porte de son loft au nez de sa famille et de ses amis sans écouter ce qu’ils avaient à dire. Puis surtout, il avait des questions, des centaines de questions ! Alors pourquoi ne pas les lui poser à lui ? Mais la première était de savoir pourquoi il avait oublié jusqu’à l’existence même d’oncle Fétide, de tout le monde en fait, avant que tous ses souvenirs avec eux ne lui soit rendus comme un boomerang qu’on prendrait en pleine figure. Cela avait été très déstabilisant. Heureusement que ce n’était pas arrivé en plein combat ! Evidemment connaissant Beacon Hills, il se doutait qu’il y avait du surnaturel là-dessous et il n’était pas contre un résumé des derniers événements. Apparemment son oncle se déplaçait librement alors que la dernière fois qu’il l’avait vu il avait tenté de se débarrasser de Scott pour lui voler son statut d’Alpha. Pourquoi la meute Mc Call tolérait-elle sa présence ? Pourquoi n’était-il pas à Eichen House ? Beaucoup de choses paraissaient avoir changées en son absence, vraiment beaucoup.
 
- Je t’offre un café ? grogna-t-il.

Un peu de courtoisie n’allait pas le tuer. Quoiqu’avec Peter on ne soit jamais sûr de rien.

- Tu as reconnu mon odeur au centre commercial je suppose… C’était un peu naïf de ma part de penser que tu ne la remarquerais pas.

C’était étrange de retrouver son oncle après tout ce temps. Il ressentait un mélange de plaisir et d’aversion, comme un plat sucré/amer qu’on l’obligerait à manger. Il aurait beau en vouloir à cet homme, il serait toujours un membre de sa famille, un lien de meute persistait entre eux malgré la mort de sa mère puis la perte de son propre statut d’Alpha. Quoiqu’il fasse les choses étaient ainsi, il ne pourrait jamais tourner carrément le dos à Peter Hale. Néanmoins, il n’était pas assez idiot pour ne pas s’en méfier et le surveiller de près s’il en avait l’occasion. Il voulait certes vivre en paix, mais pour cela, il fallait éviter que les catastrophes leurs tombent dessus en chaîne comme par le passé, et le contrôle de Peter le comploteur était primordial dans sa recherche de tranquillité. Scott arrivait-il à s’imposer à lui ou n’était-il toujours qu’un électron libre ?

- Si tu veux bien, j’aurais des questions. Comment as-tu pu être effacé de mon esprit, comme un écrit à la craie sur un tableau noir avant d’y revenir ? Pas que chacune de mes pensées te soit consacrées, mais de là à t’oublier totalement… A oublier tout le monde !

Derek plissa le nez, l’odeur de la peinture, même après deux semaines, le dérangeait toujours. Il avait choisi un gris souris pour recouvrir la vétusté des murs après les avoir enduit par endroit de plâtre, et si le résultat lui convenait, l’effluve chimique, lui, était fort déplaisant.



avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Mer 31 Mai - 22:43

ft. Peter

ft. Derek


Peter soupire en voyant son neveu agir. Visiblement, l’éloignement n’avait rien arrangé à son caractère et le côté grumpy cat resterait probablement de façon durable. Quel dommage, son neveu avait été adorable plus jeune avec ses grands sourires découvrant toutes ses dents. Mais cela faisait bien longtemps que ce n'était plus le cas, et il se pourrait qu’il ait une part de responsabilité dans ce fait -pas que ç’eût été volontaire non plus-. Il se demandait comment Derek avait pu agir quand il avait été forcé d’oublier certains pans de sa vie, Peter savait qu'il avait été important dans la construction adolescente de son neveu, même s’il savait aussi que suite à cela il l’avait relégué à un pan très secondaire… mais quand même.

Il hausse les épaules à la proposition de son neveu. Son nez avait frémi à peine entré dans le loft, l’odeur caractéristique de la peinture assez fraîche l’emplissant.
"Un thé plutôt. Tu as repeint ? Ça fait déjà moins délabré ici. Tu es revenu depuis quand ?"
Mieux valait commencer par cette entrée en matière basique, et puis déjà contrarié son neveu qui ne semblait pas content de le voir était sa petite revanche personnelle, et peut-être que ça n’aidait pas les autres à l’apprécier mais à lui ça faisait du bien.

"Tu ne voulais pas avoir le plaisir de ma visite ? J’en suis vexé." lança-t-il, un peu trop tragiquement pour être pris au sérieux. Bon, ça faisait peut-être un peu mal de s’entendre dire ça de la part d’un des derniers membres de sa famille, surtout que cela faisait un bon bout de temps qu’ils ne s’étaient pas vus.
Il était par contre plutôt fier de son neveu -il lui avait bien appris !- quand il chercha à profiter de sa présence pour obtenir des informations. Peut-être n’avait-il pas prévenu le Scooby-gang de son retour alors. A en jauger par l’odeur de la peinture cela devait faire une ou deux semaines qu’elle avait été posée et pas plus d’un mois ; le bêta avait donc probablement évité tout le monde durant ce temps. En tout cas, il n’avait ramené personne ici puisqu'il ne sentait que celle de Derek à l’intérieur, et le chagrin empreint dans la pièce… enfin, il ne serait pas celui qui le réconforterait non plus.

"Hum… Et si je ne veux pas ?"
Il soupire, hésitant à le laisser dans l’attente comme ça mais ça l’amusait bien trop et il fallait que Derek se rende bien compte que ce n’était qu'une faveur qu'il lui faisait, et certainement pas quelque chose qui lui était dû. Toujours conserver un avantage sur son adversaire, même si son neveu était plus que cela, il valait mieux qu’il se protège. Toujours. Il avait reçu assez de souffrance pour plus d'une vie entière et il ne comptait pas continuer à avoir mal éternellement. Il finirait toujours au sommet, parce qu’il restait l’Alpha. Même s’il n’en possédait plus la couleur d’yeux.
Enfin, il pouvait toujours donner quelques soupçons d'informations à son neveu.

"Déjà entendu parler de la Wild Hunt/Chasse Sauvage ?"




I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Jeu 1 Juin - 9:17
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Derek serra les poings devant la mauvaise grâce que mettait Peter à répondre à ses questions. Mais après tout, son oncle avait toujours fonctionné ainsi, ce n’était pas à son âge qu’il allait changer. Et puis, mine de rien, il finissait quand même par toujours lâcher des infos même s’il vous les faisait un peu suer.

- C’est peut-être parce que tu as tué ma sœur que je ne t’accueille pas à bras ouverts ! Oh mais j’y pense c’était aussi ta nièce, ironisa-t-il avec tout le fiel que pouvait contenir son ton. Tu étais sensé la protéger.
 
Il avait beau avoir réfléchi aux actes de Peter, les comprendre dans un certain sens, le chemin qui menait au pardon était encore loin en ce qui le concernait. Il y avait une chose que Derek n’avait toujours pas entendu et sur laquelle il refusait de passer, c’était son oncle demander pardon, et sincèrement, pas une de ses pirouettes à la con qui lui donnait toujours le beau rôle. Tant qu’il n’aurait pas fait cela, il n’y aurait pas de rapprochement possible entre eux, même s’il le désirait. Son « voyage » lui avait permis de prendre la mesure de ce besoin qu’il avait refoulé : il ressentait la nécessitait de la présence de Peter dans sa vie. Lorsqu’il avait oublié son existence, un vide énorme s’était installé en lui, d’autant plus douloureux à supporter qu’il n’avait aucune idée de sa cause. Il n’en avait pris la plaine mesure qu’avec le retour de ses souvenirs. Peter était une partie immense de sa vie. Il l’avait aimé. Ils avaient été de la même meute, et il lui avait appris bien des choses, comment survivre par exemple. Alors cela ne s’était pas toujours fait dans la douceur, mais il fallait reconnaître ça à son oncle, il avait été un bon mentor. Un bon menteur aussi, un excellent acteur et un manipulateur. Mais quelque part, dans ce qui lui servait de cœur et qu’il brimait sans arrêt, Derek avait de l’affection pour son oncle. Il aurait mille fois préféré que le meurtrier de Laura soit un étranger ! Après avoir tué l’alpha à l’esprit dérangé, Derek avait vraiment cru qu’il allait pouvoir passer à autre chose. Mais non. Le miracle ne s’était pas produit. Puis Peter, qui ne fait jamais rien comme personne, était revenu d’entre les morts ! Et Derek préfèrerait s’empoisonner à l’aconit que de l’admettre mais il en avait était heureux. Enfin heureux n’était pas le terme exact mais aucun ne lui venait à l’esprit pour un sentiment si ambivalent. Il n’était pas l’intellectuel de la famille, loin de là.

Pourtant, chaque fois qu’il voyait Peter, il avait envie de cogner dessus, c’était plus fort que lui. L’ainé des Hale semblait constamment se moquer de tout et de tout le monde, et c’était mauvais pour les nerfs de Derek qui ne brillait pas par sa patience. Puis il s’inquiétait pour Malia. Certains crédules pourraient croire en l’amour paternel du loup garou mais Derek craignait plutôt que son oncle ne cherche à l’utiliser pour atteindre son but : Redevenir l’Alpha. A elle aussi il pouvait lui faire beaucoup de mal, lui briser le cœur en lui laissant espérer un amour dont il n’était sans doute plus capable. Peter ne renoncerait jamais à cette obsession. Pour personne. Pas même sa fille. Heureusement, pour atteindre ce statut qu’il convoitait tant, il faudrait éliminer Scott. Et le True Alpha avait déjà prouvé à maintes reprises qu’il était solide et difficile à tuer. Puis entouré de personnes loyales et aimantes.

Derek se dirigea vers la cuisine pour préparer la boisson demandée. Il avait de toute manière besoin de s’occuper les mains, de se focaliser sur quelque chose pour recentrer ses pensées qui divaguaient comme un vieux morceau de bois sur la mer. C’était ainsi depuis « l’effacement et la réapparition » de Peter. Des événements, des sentiments, des choses incompréhensibles qu’il avait profondément enfouis au fond de son âme remontaient à la surface et explosaient en bulles nauséabondes et parfois suffocantes. Mais comme il l’avait toujours fait, le jeune loup gardait cela sous contrôle et affichait un air stoïque.
 
- Cela fait trois semaines que je suis rentré. Et parce que je sais que tu te poses la question, non je n’ai vu personne. Aucun d’entre eux ne sait que je suis là. Je ne voulais pas encore les voir, pas plus que toi. J’avais besoin de temps. Mais puisque tu es là autant faire avec. Je n’ai que du thé à la menthe, tu vas devoir t’en contenter.

Il déposa le mug sur la table basse avec brusquerie et décida de passer sur la provocation qui ne manqua pas de venir. Un combat maintenant n’avancerait en rien la situation. De plus, il avait de nouveau meubles et ne tenait pas à devoir les changer une nouvelle fois.
La suite lui donna raison lorsque sans plus se faire prier Peter lui donna un indice. Mais bien évidemment cela ne lui dit rien et il en ressentit une certaine contrariété. Le mot complexe aurait été un peu fort.

- Tout le monde sait que l’encyclopédie de la famille Hale c’est toi. Alors, non je ne sais pas ce que c’est.

Il espérait en entendre plus sans avoir à demander. Il détestait demander ! Il agita sa main dans les airs pour encourager son oncle à parler.

- Alors c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? On dirait une louve en train d’accoucher !  C’est quoi la Wild Hunt ? Tu peux t’assoir aussi, ce ne sera pas plus cher.

Lui même s'appuya contre l'un des piliers, les bras croisés sur son tee-shirt blanc, au niveau de son torse. Ses longues jambes, ceintes dans un jeans étroit, les imitèrent. Sa posture était empli d'attente mais également de méfiance. Son regard vert ne quittait pas la visage de Peter, guettant la moindre émotion.  
   


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Jeu 1 Juin - 17:44

ft. Peter

ft. Derek

   「 Yes, becoming an alpha, taking that from Laura, pushed me over the plateau on the healing process. I can’t help that. 」

Peter soupire en l’entendant, roulant des yeux parce que c’est loin d’être la première fois qu'il lui fait ce reproche, et que de toute façon il refuse de le croire quand il lui dit ce qu’il s’est passé.
"A quoi cela sert de rabâcher le sujet puisque tu refuses toujours de m’écouter, Derek ? Ce qu'il s'est passé avec Laura était un accident ; j’étais fou de douleur à l’époque."

Son neveu ne le croirait de toute façon pas s'il lui disait regretter cet incident. Aussi parce que sa partie lupine ne le regrettait pas vraiment, axée sur sa propre survie comme elle l’était, bien qu’il aurait largement préféré tuer un autre alpha, un alpha qui ne lui était pas relié par le sang. Qu’y pouvait-il si les pouvoirs de Laura l’avaient aidé à se soigner plus vite, à recouvrer un peu ses esprits et surtout à venger leur famille.
Il n’avait pas l'intention de demander pardon à Derek parce que de son point de vue, il y avait aussi des choses que son neveu et sa nièce avaient eu à se faire pardonner. Ils l’avaient abandonné durant ces longues années à l’hôpital, le laissant devenir un oméga et rendre plus douloureux sa guérison et son retour à la conscience par la solitude. La solitude tuait un loup en pleine possession de ses moyens à petit feu, alors que dire d’un loup dans sa condition. Ses yeux flashèrent alors qu’il gronde en y repensant. Il n'aimait pas ce sujet et s'il pouvait l’éviter, il préférait. Son lien ténu avec Derek restait malgré tout parce qu’ils savaient tous les deux qu'ils étaient les derniers membres de leur autrefois très grande famille ; sauf que lui n'avait même pas possédé cela quand il s’était réveillé, ivre de douleur et de chagrin face à tout ce qu’il avait perdu.

Malgré ses tics et habitudes toujours présents, Peter tenait vraiment à sa famille. Et, en y repensant, si Derek lui avait demandé de rester à ses côtés lorsque le Berserker l’avait attaqué, il l’aurait fait -même s’il ne l’avouerait jamais-, il avait été sincèrement inquiet pour son neveu mais ce dernier ne lui avait rien dit de la dégradation de son état, du fait qu’il redevenait peu à peu humain, alors il avait continué son plan. Mais il aurait pu toujours ne pas participer au meurtre de McCall et tuer l’insignifiant bêta fait par inadvertance après. Et rester auprès de son neveu agonisant. Il n’avait pas compris la soudaine disparition du lien qu’il entretenait toujours avec son neveu, et surtout quand celui-ci était revenu par la suite avec plus d’éclat même s’il ignorait toujours ce qui avait causé cela. Il n’avait pas eu l’occasion de lui reparler depuis… enfin, Derek refuserait probablement d’évoquer le sujet.
Mais bien sûr, il cachait cela sous son sarcasme perpétuel et même les concernés ne le savaient pas. C’était aussi sa manière de se protéger : les personnes pour qui il ressentait une sorte d’affection n’étaient jamais au courant, et plus celle-ci était importante, plus il lui était difficile d’agir sans sarcasme et ne pas tenter de l’invisibiliser. Le seul moment où Peter pouvait montrer une vraie émotion était quand il risquait de perdre définitivement quelqu’un, même si cela ne se manifestait que par de l’inquiétude, et que ce soit Cora ou Derek. Malia, c’était encore autre chose…

L’odeur de la peinture camouflait parfaitement celle de Derek en agressant son nez, et c’était fort dommage parce qu’il aurait aimé pouvoir la décoder afin de mieux comprendre les réactions de son neveu qui le détestait aujourd’hui. A raison ou non, là n’était pas la question.
"Ce n’est pas vraiment comme si j’avais le choix."
Le fait que son neveu accepte sa présence malgré leur relation difficile ne devrait pas le faire réagir aussi fortement mais cela démontrait bien que tout n’était pas perdu entre eux. Pas complètement en tout cas.

Il alla s’installer confortablement dans le canapé de son neveu, les jambes croisées alors qu’il l'écoute lui faire son thé, souriant quand il le sent être brusque parce qu’au moins ainsi il le faisait réagir. Depuis son retour d'entre les morts, il semblait qu'ils ne pouvaient discuter qu’à travers leurs poings… il ne comptait plus le nombre de fois où il s’était fait taper dessus juste pour son neveu, ne répondant pas parce qu’il avait simplement besoin d’un punching-ball.

"Tu aurais pu en entendre parler, ça a été adapté en vieux conte effrayant pour enfants."
Il roule des yeux, surtout à la suite quand Derek le presse, impatient qu’il est, pour obtenir plus d’informations. C’était son neveu, et c’est uniquement pour cela qu’il n’était pas déjà reparti et qu'il lui donnerait ce qu’il voulait. En tout cas une partie. Et puis, s'il voulait savoir comment ça l’avait affecté également, il devrait bien donner certains indices, et il ne pouvait s’empêcher d’apprécier le compliment à peine caché.
Cependant, il ne put empêcher une petite pique avant cela. Il en profite pour soupirer avec ostentation.
"Tu ne sais pas comment raconter une histoire… Tu n’as aucune sensibilité à la pause dramatique, Derek."

Il se redresse un peu, s’asseyant avec le dos plus droit pour commencer son histoire, ses mains se liant ensemble alors que toute son attention est dirigée vers l’autre loup-garou.
"Comme tu l’as si bien fait remarqué : tu as oublié. C’est cela, la Wild Hunt. Ce sont des créatures surnaturelles, des Cavaliers chevauchant les éclairs qui viennent enlever des gens de la réalité et de la mémoire de tous les autres. Ils sont invisibles pour tous ceux qu’ils ne viennent pas chercher et personne ne s’était échappé de cette dimension parallèle jusqu’à maintenant. Personne n'avait trouvé le moyen de s’en sortir, ou de se souvenir."

Il ne fallait pas non plus trop lui en demander, il ne comptait pas raconter à son neveu ce qu'il avait fait, comment il avait été capturé dès sa sortie de Eichen House par ceux-ci car il n’avait pas besoin de sa pitié. Et le fait qu’il ait à nouveau fini brûlé vif, pour la troisième fois, n'était pas un souvenir qu’il aimait se rappeler.
De plus, comment expliquer ce qu’il avait fait pour Malia ? Il préférait ne rien dire de tout ça. Peut-être l’apprendrait-il par d’autres, ou pas puisque la meute de McCall cherchait toujours à l’écarter, à faire comme s’il n’avait pas contribué à tout cela. Et cela lui convenait bizarrement. Il ne voulait pas de liens, juste la gratitude de Stiles était utile puisqu'il pourrait s’en servir ; mais, si Derek venait à apprendre ce qu'il avait fait pour sa fille… ils risquaient de finir blessés tous les deux parce que Peter refusait de l’assumer. Et que cela dévoilait sa faiblesse… parce qu'il sacrifierait sa quête de pouvoir pour ce qu’il lui restait de famille malgré ce que les autres pouvaient penser, et il refusait qu’on l’apprenne car cela deviendrait une faiblesse.

"Des questions peut-être ?"



I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Ven 2 Juin - 7:51
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Derek observe son oncle un moment, cherchant sur son visage une trace de sincérité, mais il sait qu’il ne sera jamais sûr de rien en ce qui concerne la mort de Laura. Peter est sans doute au maximum de ce qu’il peut envisager en matière d’excuses. Le plus jeune des Hale baissa légèrement les paupières sur son regard vert empreint de doutes. Il ne veut pas que Peter devine cette faille et qu’il finisse par l’utiliser contre lui. L’explication de son oncle est toujours la même et elle est parfaitement acceptable, il faut le reconnaître. Il en est capable à présent. Il a vu par lui-même les ravages de la folie sur le loup garou. Il a très bien conscience de ce qu’a été la perte de la meute pour Peter, seul sur son lit d’hôpital. En tout honnêteté Laura et lui n’avaient pensé qu’à eux en fuyant Beacon Hills et les souvenirs. Ils n’avaient même pas envisagé que Peter puisse encore ressentir quelque chose plongé ainsi dans le coma, ou peut-être que ça les avait arrangés de croire cela. Les événements auraient-ils étaient différents s’ils étaient restés, ou s’ils avaient fait transféré leur oncle dans un hôpital de New-York au lieu de l’abandonner à la souffrance de ses blessures, de ses souvenirs et de son isolement. A l’époque, Derek était encore un adolescent, renfermé sur sa propre douleur et Laura était bien trop occupé à s’occuper de lui. N’étaient-ils pas en partie ceux qui avaient créés le monstre ? C’est cette pensée qui ne cessait de hanter Derek depuis que tous avaient retrouvé leur place dans sa mémoire. Pendant longtemps, il avait songé que ce serait bien d’oublier son passé pour pouvoir avancer, mais quand on le lui avait volé, une moitié du moins, il ne s’était pas senti mieux, au contraire. Et c’est avec soulagement qu’il avait retrouvé l’intégrité de cette vie qu’il ne savait pas avoir été amputée. Son fonctionnement de pensées avait alors totalement changé. Après la souffrance infligée par un maelstrom de souvenir désordonnés et violents, il avait enfin pu envisager les choses du point de vu de Peter et non uniquement à travers le filtre de sa colère. C’est la raison pour laquelle il ne répondit pas au grognement provocateur comme il l’aurait fait par le passé. Ses yeux restèrent humains et son corps détendu. Peter ne cherchait pas réellement une confrontation physique, c’est ce qu’il déduisait de son comportement à ce moment même. C’était peut-être mieux, Derek s’était jusqu’ici trop exprimé avec ses poings. Il ne reniait pas la violence, il était un loup garou pas une licorne, mais il la gérait aussi bien à présent qu’il contrôlait ses transformations

- Tu as raison, jusqu’à maintenant, je n’étais pas prêt à considérer ton point de vue. Je ne sais pas si tu as des remords et des regrets, je ne le saurais jamais avec certitude et il faut que j’en prenne mon parti. Tu ne me demanderas jamais pardon de l’avoir tué. Je peux vivre avec ça je suppose. Par contre, moi, je veux m’excuser. D’avoir causé la perte de notre famille bien sûr, mais surtout de t’avoir laissé derrière nous. Aujourd’hui, je pense que j’ai ma part de responsabilité dans ce que tu es devenu et dans ce que tu as fait. C’est la seule et unique fois où tu m’entendras le dire, alors j’espère que tu as bien entendu et tout enregistré pour tes vieux jours.

Il y aurait toujours Laura entre eux, mais ils se devaient d’avancer parce qu’ils étaient les deux derniers membres de la famille. Evidemment il y avait Malia, mais elle ne partageait pas ce que Derek et Peter avaient partagé. Elle portait son propre fardeau, ses propres souvenirs et il n’y en avait aucun avec eux. Pas avant ces trois dernières années en tout cas. Alors oui, elle était une Hale, c’était incontestable, mais elle était une coyote et une « pièce » neuve. Derek aurait aimé être sûr comme par le passé de la loyauté et de l’affection de son oncle, mais tout cela avait brûlé avec les maisons et leur famille. Tout ce qui leur restait c’était un édifice à reconstruire, pas fait de brique ou de matière solide, mais d’émotions. Pour deux hommes comme eux, qui ne montrait jamais rien, c’était une mission vouée à l’échec et pourtant il allait essayer de son côté. Cela ne signifiait pas qu’il accordait sa confiance, qu’il ne se méfiait plus, juste qu’il accordait le bénéfice du doute. Il ne pouvait faire davantage.
Il haussa un sourcil lorsque le loup garou mentionna les livres de contes.

- Je ne me souviens pas que tu m’ais fait la lecture. Personne en fait. Ou alors j’étais trop jeune pour m’en rappeler. Mais c’est bien le genre de trucs que tu aurais pu me lire pour me foutre la pétoche, ricana Derek sans méchanceté.

Il se décolla enfin du pilier pour venir s’assoir près de son oncle. C’était de sa part un signe d’ouverture et marquait un désir inconscient de rapprochement.

- Non, tu me connais. Aucune fibre poétique ou romanesque. Je ne suis qu’un être primaire qui préfère grogner et frapper.

C’était bien la première fois qu’il tentait de faire de l’humour, nota-t-il et ce n’était pas déplaisant cette manière de communiquer.
Il écouta attentivement les explications apportées par Peter avant de se poser la question. Non deux en fait.

- Comment, toi, tu as pu sortir alors ? Et tous les autres ? Et comment vous les avez convaincus de rendre tout le monde et de partir ? Quelque chose me dit qu’ils n’étaient pas très ouverts aux négociations.  
 


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Ven 2 Juin - 14:12

ft. Peter

ft. Derek

   「 Yes, becoming an alpha, taking that from Laura, pushed me over the plateau on the healing process. I can’t help that. 」

Peter savait très bien que Laura serait toujours un sujet sensible entre eux deux, cela paraissait logique et c’était compréhensible pour sa part. Après tout, il avait retiré à son neveu la dernière stabilité qu’il possédait dans sa vie d’adolescent traumatisé en tuant sa soeur sans le faire exprès, et s’il était heureux d’être toujours envie, il ne pouvait s’empêcher par moments de regretter d’avoir encore amputé un membre de sa famille restante. Mais, d’un autre coté, ç’avait été également la vengeance de son loup pour avoir été abandonné, laissé pour compte dans ce foutu hopital sans aucune visite, aucun lien de meute, le faisant devenir de plus en plus fou à chaque minute qui passait à cause de ses pensées qui tournaient dans sa tête. Rien que d’y repenser il avait envie d’hurler d’agonie, surtout que aujourd’hui il était presque encore aussi isolé qu’il l’avait été à l’époque malgré la présence physique de son neveu. Il n’était peut-être pas la meilleure personne sur Terre, ou même dans Beacon Hills, et il s’accommodait plutôt bien de la solitude, mais l’absence d’une vraie meute lui pesait. Sauf qu’il ne se soumettrait jamais, ni à McCall, ni à personne … déjà rien qu’avec Talia ils avaient eu de nombreuses querelles rien qu’à ce sujet.
Il redressa par contre la tête, écarquillant légèrement les yeux de surprise face à la tirade de son neveu. Ça, il ne s’y attendait pas ! Et il ne lui avait jamais rien dit de son ressentiment, alors comment pouvait-il savoir… ? Il essaya de reprendre contenance sans trop montrer ce qu’il ressentait mais sa fébrilité était palpable

" Je n’ai pas pris d’enregistreur, dommage. " fut la seule pique qu’il put sortir, sa gorge nouée et elle n’était pas assez tranchante pour être prise sérieusement, mais plutôt comme une tentative de cacher ce qu’il ressentait. Cela l’avait pourtant bien aidé à reprendre le contrôle et il soupira, avant de se décider à concéder quelque chose à son neveu. Il venait de s’excuser et de faire par la même un pas vers lui, alors il pouvait bien lui renvoyer la pareille.
" Je ne peux pas te dire que je regrette d’avoir pris son pouvoir d’alpha. Cependant, si cela peut te faire te sentir mieux, j’aurais préféré que l’alpha que j’ai tué pour récupérer ses pouvoirs n’ait pas été de ma famille. N’ait pas été ta soeur et ma nièce. "
Cela serait pourtant le plus loin qu’il pourrait jamais aller. Et que Derek ne lui demande pas de se répéter parce qu’il n’en avait pas l’intention non plus. Mais, s’ils voulaient pouvoir rebâtir quelque chose, ensemble?, il faudrait bien qu’il accepte de faire quelques concessions. Son neveu semblait plus ouvert qu’auparavant, et son attitude comme ses paroles en témoignaient, et Peter en était impressionné.

Il ne serait plus jamais capable d’être l’oncle qu’il avait été auparavant présent auprès de Derek comme une sorte de mentor, mais ils pouvaient toujours essayer de repartir sur une nouvelle base. Bien qu’il ne veuille pas que leur relation redevienne une faiblesse, qu’elle soit trop forte pour être camouflée sans souci auprès du principal concerné comme des autres ; s’ils parvenaient à renouer un lien semblable à celui d’une meute… peut-être que Derek serait son bêta quand il récupérerait les pouvoirs d’alpha. Il le voulait dans sa meute, et un minimum de rapprochement ne serait pas de refus auparavant s’ils voulaient pouvoir cohabiter.

Peter roule des yeux mais souris au souvenir, parce que si, il lui avait fait la lecture de tellement de conneries que Derek avait décidé qu’il voulait connaître … bien sûr, il était encore trop petit à l’époque pour s’en souvenir, mais Peter avait toujours eu un faible pour le petit loup. Ce dernier avait été adorable, surtout quand il parlait encore en "Derek veut" mais cela était depuis longtemps révolu.
" J’aurais pu, mais je ne l’ai pas fait. Talia par contre l’avait dans sa bibliothèque et c’est moi qu’elle menaçait de ça. "
Il roule à nouveau des yeux, ressentant un pincement au coeur de repartir ainsi dans des souvenirs lointains et d’autant plus douloureux qu’il avait perdu tout ce qui le rendait heureux à l’époque. Il avait lui aussi été insouciant à un moment dans sa vie, mais il avait dû par la suite grandir beaucoup trop vite.

" Un vrai homme des cavernes. "

Il sourit légèrement même s’il ne peut s’empêcher de se tendre au rapprochement physique opéré par Derek. Depuis son réveil, les seuls contacts qu’il avait pu avoir étant ceux des poings de son neveu après tout, même si son loup s’en contentait.

" Non, en effet, ils n’étaient pas ouverts aux négociations du tout. Les humains n’ont normalement aucun moyen de sortir, mais comme je suis un loup-garou, j’ai pu passer la barrière surnaturelle et retourner dans la réalité. Pour le reste, il faut que tu demandes au Scooby-gang si tu veux plus de détails, ce sont eux qui s’en sont occupés. Mais c’est un ancien nazi alpha qui a créé une brèche entre les deux mondes après que je m’en sois échappé. "
Lui-même n’avait aucune idée de comment Malia et Lydia étaient parvenus à passer pour le rechercher -en tout cas sans se faire prendre à leur tour…- et repasser dans le monde physique. Enfin, s’il pouvait éviter les détails à son neveu, il préférait agir ainsi, n’ayant aucune envie de ressasser ce qu’il lui était arrivé, et il était d’ailleurs soulagé que sa deuxième échappatoire n’ait pas fini une fois de plus avec un arrière goût de cendre et une odeur de chair brûlée.




I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Ven 2 Juin - 19:00
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Derek hocha la tête en signe d’assentiment. Il savait qu’il n’obtiendrait pas davantage, et peut-être que c’était suffisant au vu de la personnalité de son oncle. S’il voulait initier un lien, même ténu, il devrait s’en contenter. Puis, Peter avait en quelque sorte accepté ses propres excuses. Pas par des mots comme le premier quidam venu, mais par sa gestuel. Evidemment ils ne se jetteraient pas dans les bras l’un de l’autre en se délectant de l’amour familiale retrouvé, pas plus qu’il n’y aurait pas de partis de pêche amicales, d’ailleurs il détestait la pêche et pas de barbecue le week-end dans le jardin de la maison Hale. D’un autre côté, avec le passif « brûlant » de Peter, il valait sans doute mieux éviter les grillades.

- OK. Je te propose de clore définitivement le sujet. Et je vais faire comme si je ne t’avais pas entendu te payer ma tête.

Franchement tendre la main à un animal qui pouvait vous la dévorer même métaphoriquement, c’était dangereux. Peter pouvait aussi bien le renvoyer dans ses buts en lui démontrant qu’il n’avait vraiment plus besoin de sa famille. Comme il avait appris à se passer de meute. Il est vrai que Scott ne lui avait pas vraiment proposer d’entrer dans la sienne, mais même s’il avait fait, Derek savait que son oncle aurait refusé. Pour lui, il n’y avait sans doute que deux options oméga ou alpha, avec une préférence évidente pour le dernier statut. Derek n’avait plus ce désir en lui. Il ne souhaitait pas être le leader de quelque meute que ce soit. Le rôle de bêta lui convenait au final du moment qu’il pouvait faire confiance à son alpha. Il se demanda un instant, quel genre d’alpha serait Peter à présent qu’il n’était plus gouverné par la folie. Ambitieux certes, manipulateur, sournois, enfoiré, mais plus si dingue. Serait-il capable de l’accepter en tant que tel ? Scott était un bon alpha, mais sa plus grande force avait surtout été d’être bien entouré. Il n’avait jamais eu à compter que sur lui-même comme Peter ou lui. Dès la morsure Stiles avait était là, ami indéfectible. Il ne l’avait jamais lâché, avait accepté le danger que McCall avait représenté avant de se contrôler. Puis il y avait eu les autres. Le vrai pouvoir de Scott était de fédérer les gens autour de lui grâce à son honnêteté et à sa gentillesse. Il ne sacrifiait jamais personne sans y être vraiment obligé. Jusqu’au bout il cherchait la solution la plus humaine. Aucun des Hale restant n’avait cette faculté. Eux ne fonctionnait qu’à la violence. Ils savaient que pour qu’un arbre soient vigoureux, il fallait sacrifier les branches les plus faibles, celles qui ne servaient à rien. Il n’était pas comme Peter, mais pas non plus comme Scott. Et cet équilibrisme ne convenait pas à un alpha.
Il revint au moment présent, alors que l’homme parlait de sa mère.

- Cela ne m’étonne pas d’elle. Ceci dit, ça t’a servi. Il faut croire qu’elle veille encore sur nous d’une certaine manière. Je me demande pourquoi après ce que nous avons fait…

Le ton de Derek était redevenu amer. Il s’était souvent demandé ce que Talia lui aurait dit si elle avait vécu. L’aurait-elle seulement puni ou banni ? Lui aurait-elle pardonné ? Ça non plus il ne le saurait jamais. Mais Peter était là lui. Vivant, contre toute attente. Il semblait indestructible.

- Tu ne m’as jamais dit ce que tu pensais vraiment de ce que j’avais fait…

Nul besoin de préciser sa pensée, Peter ne pouvait que comprendre. Sa bêtise avec Kate. Il pouvait faire tous les reproches du monde à Peter, pour la mort de Laura, lui était responsable de bien plus de pertes. Même celle de son oncle d’une certaine manière. Une partie de lui avait péri dans cet incendie. Il ne serait plus jamais le même Derek en avait douloureusement conscience.
 
- Pourquoi tu n’as jamais réellement tenté de me tuer ? Je sais que si tu l’avais vraiment voulu, je ne serais peut-être plus là. Est-ce que tu en as voulu à Laura de t’avoir abandonné et coupé de nous ? Est-ce que tu nous as haï, Peter ? Vraiment je veux dire.

Il le regarda droit dans les yeux, cherchant la vérité. Ne se fiant pas seulement aux paroles qu’il allait prononcer. La Wild Hunt passait au second plan. Il savait ce qu’il voulait à ce sujet. D’autres demandaient à être encore approfondis. Derek appréciait Scott, mais quelque part, sa véritable meute restait Peter. Même fou, même meurtrier. Quoiqu’il fasse c’était ainsi. Même dans la haine le lien subsisterait. C’était leur croix, leur fardeau. Il était presque certain que son oncle le ressentait aussi. Le tout était de savoir jusqu’à quel point. Et il était prêt à abaisser sa garde pour cela.      


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Sam 3 Juin - 6:33

ft. Peter

ft. Derek

   「 Yes, becoming an alpha, taking that from Laura, pushed me over the plateau on the healing process. I can’t help that. 」

Peter était devenu physiquement incapable de remercier quelqu’un, de dévoiler ses faiblesses et ses sentiments ; cette particularité était déjà extrêmement rare avant l’incendie, il en avait été complètement privé suite à l’incendie. Toute sa vie s’était consumée sous ses yeux et son ancienne personnalité avait été calcinée pour le laisser avec les derniers lambeaux encore plus cynique qu’il possédait aujourd’hui. Chaque odeur de brûlé ramenait encore le goût de cendres dans sa bouche bien que les hurlements se soient calmés, du moins pendant la journée. Il savait très bien le cacher mais sa vie était toujours profondément marquée par ce qu’il s’était passé huit ans auparavant et pendant cette période.
Il fût néanmoins plus que surpris par la volonté de tourner la page de Derek, même s’il se doutait que ça viendrait s’il avait accepté certains torts qu’il leur avait reproché sans jamais les lui avoir dévoilé.

" Très bien, mais tu sais que c’est beaucoup trop simple de se payer de ta tête, tu n’as pas besoin de moi pour ça~ "

Il fallait toujours qu’il soit dans la provocation, c’était en quelque sorte une manière de communiquer pour lui et, comme Derek semblait moins prompt à frapper, peut-être parviendraient-ils même à discuter, qui sait ?


" Au vu des souvenirs qu’elle m’a pris, elle tentait plutôt de tout contrôler. "
Peter grogne rien qu’en y repensant. Ne pas savoir, ne pas avoir toutes les informations sur une situation était quelque chose qu’il ne supportait pas, et Talia avait agi ainsi avec lui à plus d’une reprise. À partir du moment où sa grande soeur était devenu une alpha, leur relation avait changé … Autant étaient-ils plutôt proches avant, autant il lui en avait voulu après en temps qu’adolescent rebelle et c’était là que les problèmes avaient commencés. Talia n’avait jamais compris toutes les choses qu’il faisait pour la meute, pour la rendre fier de lui et prouver sa valeur. La manière qu’il avait eu de faire n’avait peut-être pas été la meilleure selon les points de vue, mais ç’avait été la seule qu’il connaissait. Le point de rupture avait été l’histoire avec Paige alors que lui ne voulait que renforcer les liens entre leurs meutes et rendre Derek heureux.

" C’est plutôt les livres qui étaient dans notre bibliothèque qui m’ont aidé. Enfin, ma soeur ne t’en voudrait jamais. "


Il soupire, il détestait cela, ce genre de conversations le mettait vraiment très mal à l’aise et au final il préférait vraiment quand son neveu ne parlait qu’avec ses poings parce qu’alors au moins n’avait il pas besoin de repenser à tout cela.
" Hum ? Je pense que tu as été immensément stupide. "
Il laisse la pause s’étirer, réfléchissant à comment il pourrait mettre cela en forme à voix haute ; car si ça avait circulé dans sa tête, il ne l’avait jamais formulé. Et il n’était pas doué pour exprimer ses émotions et sentiments, il ne l’avait jamais été. Cependant, il parvint à lâcher :

" Comme tous les adolescents. C’est aussi nous qui avons été stupide de te laisser faire ce que tu souhaitais avec Kate. Nous aurions dû intervenir avant en sentant son odeur sur toi. Et c’est Kate l’unique responsable de ce qu’il est arrivé. "

Il gronde, n’ayant pas forcément envie de dire tout ce qu’il avait pensé à l’époque à Derek puisqu’il s’était disputé violemment avec son alpha à ce sujet : il ne savait pas que Kate faisait partie des Argent à l’époque mais il ne sentait pas cette fille plus âgée s’intéressant subitement à son neveu. Sauf que Talia l’avait pris comme lui voulait empêcher Derek de nouer une relation, comme ce qu’il avait pu faire avec Paige auparavant.
Peter n’avait pas non plus envie de laisser son neveu se complaire dans sa victimisation constante, il savait que les psychologues appelaient cela le Syndrome du Survivant et s’il pouvait aider, à son échelle et sans que personne ne s’en rende compte pas même le principal concerné, à alléger sa conscience et à dépasser ce tragique événement, il était prêt à faire un minimum d’efforts.

" Sinon je t’aurais aussi tué il y a deux ans. "

Il ensuite arrête de parler, la gorge serrée alors que dans tête redéfile l’incendie, la fumée, la perte de tous les membres de la meute, les uns après les autres. Une telle expérience était difficile à décrire, à expliquer car Derek ne vivrait jamais cela. Il avait senti les liens s’éteindre, mais il n’avait pas été là, n’avait pas entendu leurs cris d’agonie, n’avait pas essayé de sortir avec eux, de passer à travers la barrière d’aconit.

" Je vous ai haïs, toi et Laura. Sincèrement. "

Il grogne, se redressant en ne tenant plus et commence à faire les cent pas devant son neveu pour ne pas rester immobile ; ses yeux cherchant immédiatement les issues de secours qu’il était sûr de pouvoir atteindre et par lesquelles sortir. Il soupire ensuite avant d’ajouter,  une fois un peu plus calme parce qu’il y avait plus que ce simple sentiment à cela :
" Mais je n’ai jamais voulu mettre fin à tes jours, tu étais la seule famille qu’il me restait à mon réveil. "
Ce qu’il n’avait pas besoin de préciser à son neveu était que lui il n’aurait jamais pu le tuer même s’il avait été l’alpha. Sa relation avec Laura avait été bien plus chaotique alors que son loup se considérait un peu comme le mentor de Derek et ils avaient été réellement proches avant l’incident avec Paige, mais surtout avant que Derek ne commence le collège, quand il continuait de toujours chercher après lui et de vouloir le prendre pour exemple, comme modèle.

Tout dans son attitude témoignait à présent du fait qu’il allait bientôt craquer. Maintenant qu’il avait ouvert la valve à souvenirs, ceux-ci semblaient l’assaillir de toutes parts malgré les tentatives pour les repousser. Il s’occupa également les mains avec le mug pour tenter de distraire son attention de cela. Il pensait être parvenu à "dépasser" ces évènements mais il n’avait fait que compartimentaliser pour oublier et attendre que cela passe sans rien faire. Ce qui n’était pas la bonne solution, et surtout pas avec des expériences aussi traumatisantes engrangées ; elles ressortiraient à un moment ou à un autre, peu importait le déclencheur ! Il risquait un nouvel épisode de folie, surtout s’il devenait un alpha dont la conscience animale étaient beaucoup plus proches de l’humain.


" D’autres questions sur la Chasse Sauvage ? "
Il préférerait largement changer de sujet s’il pouvait. Toutes ses émotions faisaient bien trop d’un coup, donc il lui fallait repartir sur un terrain beaucoup plus neutre.



I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Sam 3 Juin - 14:43
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Derek aurait aimé poussé plus loin son avantage, voyant que Peter répondait, mais il renonça. Il n’était peut-être pas le plus psychologue de la bande, mais il voyait bien qu’il infligeait une immense douleur à son oncle et ce n’était pas ce qu’il désirait. Après tout, ils avaient plus parlé cette dernière heure qu’ils ne l’avaient fait depuis la résurrection de l’ancien alpha. Il avait ce qu’il voulait. Peter à sa manière bien particulière tenait encore à lui, même s’il l’avait haï. D’ailleurs, il ne pouvait guère le lui reprocher. Lui-même s’exécrait par moment et les mots de son oncle était comme un onguent sur sa propre brûlure. Ça pour être idiot, il avait été idiot. Et le pire c’est qu’il avait continué. Il avait vraiment un goût lamentable en matière de femme.
Talia… Forcément le souvenir qu’en gardait son fils ne pouvait qu’être différent de celui de son frère, sans doute plus au fait de qui elle pouvait réellement être. Il s’était bien souvent demandé pourquoi elle avait volé ses souvenirs à Peter ? Quelle raison avait pu justifier de lui infliger cela ? Combien de souvenirs avait-elle fait disparaître ? Les jugeait-elle dangereux à ce point ? Où n’était-elle qu’un alpha imbu de son pouvoir ? Avant, cette éventualité ne lui aurait même pas effleuré l’esprit car il gardait d’elle l’image idéalisée d’une mère. Une bonne mère. Elle lui manquait si souvent. En même temps, durant ces longues semaines de réflexions avant et après la Wild Hunt, il avait réalisé que Peter avait été bien plus présent à ses côtés que Talia ou n’importe quel autre membre de la meute. Il les aimait tous d’un amour inconditionnel, mais il était conscient à présent de n’avoir gardé d’eux que ce qui l’arrangeait. Seul son oncle avait été vu sous son plus mauvais jour, et Derek l’avait crucifié pour ça, pour avoir détruit celui qu’il conservait dans ses souvenirs. S’il n’était pas venu à l’hôpital avant de se décider à montrer à Scott de quoi les Argent étaient capable, c’était uniquement par lâcheté. Il ne pouvait pas supporter de le voir dans cet état. Jamais il n’avait cru à un possible retour. Pour lui Peter n’était plus qu’un légume, il ne subsistait plus rien de ce qu’il avait été.

- Un dernière chose, encore. Je ne t’ai pas tué uniquement pour récupérer le pouvoir d’alpha. Mais je pensais sincèrement que c’était ce que je devais faire. Pour les autres, mais également pour toi. Je n’ai jamais eu un très bon jugement, tu en conviendras, déclara Derek avec ironie. Mais tu n’as pas fait grand-chose non plus pour me donner tort par la suite. Mais ne crois pas que cela a été facile. Bon je crois que nous avons fait assez d’introspection pour le reste de nos jours. Si on continue on va mutuellement se donner la nausée.

Il convenait à présent de passer à d’autres sujets moins personnels et moins douloureux. Ils avaient assez versé dans le sentimentalisme. Lui en avait presque des démangeaisons plus violentes que pour un zona, alors il n’osait imaginer ce que Peter en pensait.

- Un ancien nazi alpha, hein ? Décidément on aura eu de tout dans cette ville ! Et pourquoi il a fait ça ? Pas par simple jeu, je suppose ?

En pensant le mot jeu, la brève pensée de Void l’effleura. On peut dire qu’il leur en avait fait voir celui-là ! Heureusement qu’il était cané.
 
- Tu ne fais toujours pas partie de la meute de Scott, j’imagine ?

Franchement, si cela arrivait un jour, Derek voulait bien danser le Hula à poil sur le Néméton. A son humble avis, le jour où Peter accepterait d’avoir un Alpha n’était pas près de se lever.
   


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Dim 4 Juin - 15:56

ft. Peter

ft. Derek

   「 Yes, becoming an alpha, taking that from Laura, pushed me over the plateau on the healing process. I can’t help that. 」

Peter ne faisait jamais confiance à personne, en tout cas pas aveuglément, et c’est d’ailleurs pour cela qu’il refusait de réellement nouer des relations avec les personnes qui l’entouraient, qu’il l’avait toujours fait. Et comme il n’en avait aucun souvenir, il ne savait pas comment il avait pu concevoir un enfant autrement que par accident lors d’une passade … il avait été choqué de l’apprendre, et ne comprenait définitivement pas pourquoi Talia lui avait enlevé ce fait. Qu’est-ce qu’elle pouvait craindre ? Enfin, il ne le saurait malheureusement jamais puisque sa soeur était morte (mais si ça n’avait pas été le cas, il l’aurait probablement renvoyé dans la tombe pour lui avoir caché toutes ces informations).
Mais il était sûr que son neveu avait généralement des goûts de chiotte en matière de femme, entre la psychopathe responsable du meurtre de toute leur famille qui avait continué à le hanter et l’autre folle de Darach qu’il avait achevé lui même … même s’il n’avait pas été directement affecté par la seconde, il était capable de reconnaître une folle. Enfin si, plutôt, elle avait osé s’en prendre à sa nièce qui n’avait rien demandé et ça l’avait mis hors de lui, tout comme sa mauvaise influence sur Derek, de le faire culpabiliser et le rendre responsable ne l’avait pas aidé non plus.

Peter le fixe ensuite longuement, son loup courant sous sa peau, voulant sortir pour se déchaîner au rappel de ce jour là, deuxième fois où il avait fini brûlé vif mais ce n’était pas forcément après Derek qu’il en avait. Cependant, d’en parler alors qu’ils n’avaient fait que se cogner dessus avant était très déroutant et potentiellement dangereux.
" Tu as abrégé mes souffrances en quelque sorte. Enfin, je n’ai pas eu un très bon jugement non plus en mordant McCall, il faut croire que tu m’as refourgué ta poisse. "
Il soupire mais essaye de repartir sur un sujet moins sensible que son rapport aux flammes, il n’avait vraiment pas besoin de ça en ce moment. Les changements dans les positions de son neveu étaient vraiment troublantes pour lui car le sous-texte de tout cela était qu’ils allaient peut-être enfin parvenir à agir plus ou moins tels les derniers membres d’une famille, d’une meute l’un envers l’autre. Ce ne serait jamais pareil qu’avant l’incendie, mais ils pouvaient toujours progresser chacun de leur côté pour être capable d’avoir des conversations cordiales et peut-être même manger ensemble une fois de temps en temps ? Derek n’était plus l’adolescent collant, ni celui distant et cela allait nécessiter de l’adaptation de son côté et, s’il ne le montrait pas, il en ressentait une réelle joie.

Peter hoche la tête ensuite, vraiment soulagé que son neveu ne continue pas dans la même veine sentimentale parce que, s’il ne lui avait pas vraiment répondu et avait évité les sujets les plus…brûlants, quel mauvais jeu de mots… il n’en restait pas moins qu’il entendait et quelque chose réagissait en lui aux paroles de son neveu. Derek lui offrait ce qu’il lui avait demandé, et que Scott avait par la suite amputé avec ses mensonges : de la compréhension de sa part et, au vu de ce qu’ils venaient d’échanger, presque du pardon.
Une fois cette discussion finie, il partirait courir dans les bois à en perdre haleine, à être à bout de force pour ne pas perdre le contrôle sur son loup, le laisser s’épuiser afin de calmer le tumulte des pensées qui circulaient dans sa tête.
" On attire tous les détraqués du monde, même si je ne sais pas d’où celui-ci sortait. Les Ghost Riders sont une force inarrêtable d’ordinaire et ils peuvent arracher les personnes de villes entières sans que personne ne s’en souvienne, je ne sais pas si tu avais entendu parler de la ville fantôme de Canaan. C’était eux. Vu que c’était un nazi, il devait vouloir s’en servir pour enlever ceux qu’il considérait indigne de vivre … mais il s’est transformé en l’un d’eux à la fin, il n’a pas pu accomplir son projet d’avoir des soldats immortels à sa botte, ils se sont retournés contre lui. "

Enfin, c’était ce qu’il avait pu voir et qu’il avait déduit des quelques bribes d’information qu’il avait pu obtenir. On ne lui avait presque rien dit mais il avait été là lors de la transformation finale du nazi, ce qui avait aidé un peu à la compréhension du bordel créé suite à cela.


La dernière question de son neveu le fit réagir avant même qu’il ne puisse se retenir, ses yeux brillants de leur bleu surnaturel alors que la transformation était déjà bien avancée sur son visage, il hurla en utilisant ses pouvoirs.

" NON ! "

Il se reprit ensuite, une grimace au visage malgré tout, forçant son corps à revenir à l’état d’humain, et de se calmer par la même occasion. Il donna un coup sur ses vêtements pour les remettre droit et se concentrer sur autre chose, reprenant la parole plus posément mais en restant incisif sur le message. Déjà qu'il n'avait pas vraiment eu une relation alpha-bêta avec Derek quand celui-ci avait endossé le premier rôle, il ne se courberait devant personne : il était un Hale, que diable !

" Jamais je ne me soumettrais. Et surtout pas à une bande de gosses. "




I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Lun 5 Juin - 8:30
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Si la situation n’était pas si tendue, et si Derek avait chassé puis manger un clown dans la forêt, nul doute qu’il aurait eu envie de rire au sarcasme de Peter. La poisse, hein ?

- Eh bien comme ça tu ne pourras pas dire que je ne t’ai rien offert, tenta-t-il de grogner histoire de ne pas perdre toute crédibilité. Mais même à ses oreilles cela sonnait comme une blague.

Il fallait qu’il se reprenne. Se montrer ouvert à la discussion, présenter ses excuses était une chose, mais affiché à quel point il avait changé pouvait se révéler dangereux. Peter n’hésiterait pas à s’engouffrer dans la faille s’il le fallait pour l’utiliser à retrouver son pouvoir d’alpha. S’il avait eu le moindre doute à ce sujet, les derniers mots prononcés avec rage étaient une preuve en soi. Scott ne serait jamais un leader envisageable pour son oncle. Il n’avait jamais eu un caractère de suiveur et cela depuis aussi longtemps que Derek s’en souvenait. Il avait accepté Talia parce qu’elle était une Hale, et une adulte, mais pour autant il n’avait pas été le plus soumis des bêtas. Il avait souvent entendu sa mère et Peter se disputer, parfois violemment, même s’il ne savait pas à quel sujet. A l’époque, tout ce bazar ne l’intéressait pas. Lui était voué à rester un bêta de toute manière puisqu’il y avait Laura. Et surtout il était trop jeune pour se préoccuper de stratégie et de guerre de pouvoir. Il était plus préoccupé par le sport, maintenir une apparence cool, et bien sûr les filles. Les garçons ne faisaient pas encore partie de son paysage. Peut-être que la maturité sexuelle qu’il venait d’atteindre le poussait vers un besoin instinctif de reproduction… Il n’avait jamais eu le temps et l’envie de se plonger vraiment dans le sujet. Il se voyait mal aborder le sujet avec sa mère, sa sœur n’était pas vraiment disponible et Peter se serait foutu de lui et aurait ricané plus comme une hyène que comme un loup.

Il préféra ignorer la sortie agressive de son oncle sur le thème de la soumission et de l’alpha. Inutile de le provoquer. Le but de Derek n’était certainement pas de pousser Peter dans ses retranchements jusqu’à ce qu’il craque. Bien au contraire. En parlant avec lui, il avait voulu résoudre les conflits naturellement, s’apaiser lui-même, mais aussi offrir à Peter une chose à laquelle se raccrocher pour ne pas céder à la folie : Une famille. Bon elle ne contenait que trois membres en dehors de Peter, lui, Cora et Malia, mais c’était important pour n’importe quel loup. Pas vraiment une meute, mais ce qui s’en rapprochait le plus. Mais ce fut plus fort que lui, il éprouva tout de même le besoin de préciser sa position dans ce conflit qui l'opposait à Scott.
 
- Tu ne renonceras jamais. J’espère juste que tu ne laisseras pas trop de cadavres derrière toi cette fois. Si tu ne déconnes pas trop, je ne dis pas que je serais à tes côtés dans cette bataille, mais j’éviterais d’être contre toi. Après tout, je ne dois rien à Scott. Je ne suis pas non plus son bêta. Donc mon comportement futur va dépendre du tien. Par contre, ne touche pas à Stiles. Ca ce n'est pas négociable.

Il n’avait pas encore revu le jeune homme, mais il savait qu’il ne voulait pas qu’il souffre de l’ambition de Peter. Pour l'instant, il évitait de penser au pourquoi. Il désirait juste prévenir et menacer. On ne transformait pas un loup en chien domestique du jour au lendemain, et Derek restait incontestablement un animal sauvage avec un caractère brut.
         


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Lun 5 Juin - 13:43

ft. Peter

ft. Derek

   「 Yes, becoming an alpha, taking that from Laura, pushed me over the plateau on the healing process. I can’t help that. 」

Peter roule des yeux comme à son habitude mais le trait d’humour de son neveu -voulait-il vraiment que ça en soit un?- le fit légèrement sourire.
" Je m’en serais bien passé, crois-moi. "

L'histoire de Peter avec les pouvoirs d’alpha remontait à loin, sa volonté de le devenir avait été un frein même à sa relation avec sa soeur bien qu’il l’ait laissé avoir du pouvoir sur lui, Talia semblait ne jamais pouvoir se contenter de ce qu’il lui donnait, elle avait peur qu'il souhaite la renverser pour prendre son pouvoir. Mais il n'aurait jamais fait cela. Il n’était peut-être pas blanc comme neige mais elle restait sa soeur aînée ; seulement, dès qu’il lui donnait un conseil ou faisait une suggestion, elle l’écartait sans chercher à voir la réalité qu’il lui présentait. Peut-être n’auraient-ils pas tous péri dans l’incendie si Talia avait arrêté de faire sa tête de mule et l'avait écouté : le retour des Argent en ville ne présageait rien de bon, surtout pas après ce qu’il était arrivé à Deucalion. Mais pour sa charmante soeur, un peu comme pour McCall, il y avait du bon dans chacun et, comme ils n’avaient jamais attaqué personne, la meute Hale se faisant un devoir de protéger son territoire uniquement, ils n’auraient pas dû être inquiétés par les chasseurs. Sauf qu'ils savaient pour eux… Même sans savoir que Derek avait été approché par la plus jeune d'entre eux, Peter avait senti le danger, mais Talia avait balayé son avis comme elle le faisait d’habitude.
Plus jamais il ne vivrait cela : il s'était forgé une carapace épaisse afin d’éloigner tous les autres et il ne suivrait plus. Il avait à moitié accepté Derek en temps qu’alpha pour un temps parce qu’il faisait partie de sa famille et qu'au fond il écoutait quand même ses suggestions et ne le mettait pas en danger. Mais son refus de l’autorité pouvait être ce qui avait causé la perte de Laura qui avait voulu s'imposer à lui en temps que tel alors qu'elle n'était que sa nièce, et le considérer comme un simple bêta ou un oméga était une grossière erreur.

Il hausse un sourcil à sa tirade, intrigué par le fait qu’il ne semble pas vouloir l’empêcher de faire quelque chose à McCall alors qu’auparavant il avait pris sa défense, mais qu’il se souciait de Stiles, assez pour le menacer.

" Je n’ai pas touché à Stiles depuis que j’ai proposé de lui offrir la morsure avant de perdre mes pouvoirs. Mais qu’est-ce qui t’intéresse donc tant chez cet humain? "

Cela devenait intéressant … il pouvait voir que Derek tenait à l’humain, donc il pourrait certainement se servir de cela pour avoir son neveu de son côté. Il ne disait rien sur son plan pour Scott, il n’était pas encore mis au point, mais ses atouts se multipliaient certainement, et il pourrait avoir Derek en temps que bêta, de ça il en était sûr puisque son neveu cherchait à retrouver un minimum d’ambiance familiale. Et, s’il cherchait bien, lui aussi mais cela ne faisait pas partie des choses qu’il montrait, car Derek pourrait ensuite se servir de cette faiblesse pour tenter de le manipuler à son tour et il en était hors de question. Peter restait et resterait probablement toujours le loup dangereux, le méchant des contes pour enfant, même s’il serait plus satisfait une fois devenu un alpha avec une meute respectée. Il était assez intelligent et prompt à la négociation pour faire de sa meute la plus puissante de la région, encore plus qu’elle ne l’avait été à l’époque de Talia et ce serait sa vengeance personnelle contre sa grande soeur. Il lui prouverait qu’elle n’aurait pas dû l’ignorer ainsi et qu’il était capable de protéger ce à quoi il tenait, qu’il le fasse avec les pouvoirs de McCall ou d’un autre ne dépendrait que des circonstances. Si un autre alpha plus simple à tuer venait à se présenter à Beacon Hills, Peter ne cracherait pas non plus sur ce pouvoir car une fois un alpha à nouveau, il pourrait s’opposer sans différence de force au Scooby-gang. Il ne lui restait plus qu’à attendre la meilleure opportunité.




I’ve always been the Alpha !

avatar

Wolfie
Âge du Personnage: Pas aussi jeune qu’on aurait pu l’être mais pas aussi vieux que tu peux l’imaginer.
Métier: Supposément mort et enterré, alors c'est compliqué~?
Célébrité: Ian Bohen
oméga
oméga
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 451
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek. Mar 6 Juin - 8:32
"Because I asked you politely. And I only do that once."
Derek fut immédiatement conscient qu’il avait baissé un peu trop sa garde et laissé deviner une terrible faiblesse. Stiles Stilinski. Il se traita de con, mais c’était un peu tard. Pour quelqu’un d’aussi taiseux que lui, il l’avait ouvert un peu vite cette fois. Menacer Peter avait été plus fort que lui mais c’était une erreur stratégique et elle pourrait bien lui revenir en plaine face. A l’adolescent aussi d’ailleurs ce qui était pire. Dans son désir de renouer un lien même fragile avec son oncle, il se montrait imprudent. Ce n’était pas bon, pas bon du tout car Peter restait un loup dangereux, ce serait ainsi jusqu’à sa mort, enfin s’il mourait un jour, car il avait la curieuse manie de survivre et même de ressusciter. Bon, quand le vin est tiré, il faut le boire n’est-ce pas ?

- Je ne sais pas ce que tu as fait ces derniers temps, que ce soit à lui ou aux autres. Je te rappelle que je n’étais pas là. Que pendant un certain temps vous n’existiez même plus.

Il se releva, à présent moins calme qu’il ne l’avait été jusque-là. On pouvait certainement sentir de la colère mais surtout de la nervosité.

- Stiles est le point faible de Scott. Je le sais et surtout TU le sais. Je ne veux pas que tu l’utilises pour atteindre l’alpha. Je ne suis pas aussi idiot que tu le penses certainement. Tu prépares quelque chose, tu as un plan. Cela a toujours été comme ça avec toi. Tu manigances, tu fomentes, et tu traces ton chemin sans te poser de questions sur les dommages collatéraux. Le fils du shérif n’en sera pas un, pas tant que je serais en vie.

Il passa une main sur sa nuque puis alla jusqu’à la cuisine se servir un verre d’eau. La tasse de thé proposée à son oncle, était abandonnée sur la table encore pleine. Ils avaient eu trop de choses douloureuses à se dire pour vraiment profiter d’une boisson en « bons copains ».
Il n’avait pas encore répondu à la vraie question de Peter : Mais qu’est-ce qui t’intéresse donc tant chez cet humain ? Pour la simple et bonne raison qu’il ne savait pas quoi en dire. Il n’avait même pas encore revu l’adolescent ! Il savait juste qu’il avait toujours désiré le préserver d’aussi loin qu’il se rappelle, même s’il ne l’avait jamais montré. Et à présent, ce besoin était plus fort sans qu’il en connaisse la cause. Il souhaitait voir Stiles, mais une crainte, un peu stupide selon lui, le maintenait à distance. Cela le rendait fébrile et inquiet.

- Rien ne m’intéresse chez lui, mentit Derek. C’est juste que c’est un humain innocent qui s’est retrouvé plongé dans le surnaturel sans avoir rien demandé. Il a suffisamment risqué sa vie.

Le métamorphe avait toujours soutenu Scott car c’était un bon Alpha, mais surtout un levier pour s’opposer aux plans de Peter. Il appréciait Mc Call mais il l’avait surtout suivi par intérêt. Pour mettre fin à la folie de son oncle, puis pour le contrer et enfin pour protéger Beacon Hills. Mais aujourd’hui il avait d’autres désirs, d’autres besoins : Recréer la meute Hale. Ils étaient encore quatre en vie, et peut-être plus dans l’avenir s’ils trouvaient chacun un compagnon ou compagne, qu’ils donnaient la vie à d’autres petits loups. Il ne pouvait se contenter de faire partie de la meute de Scott car quoi qu’il fasse Derek était un Hale. La meute familiale était inscrite dans ses gènes, cela aussi avait été une révélation lors de son voyage. Néanmoins, il était hors de question qu'il l'avoue de manière aussi explicite à son oncle.

Avec un sourire amère il songea au terme « voyage initiatique ». C’était un peu cela finalement. Se retrouver seul, face à son moi profond, avait engendrer des besoins et des émotions qu’il ne pensait pas avoir ou ressentir.

- Je ne te demande pas ce que tu comptes faire, je ne veux pas le savoir, et tu ne me feras jamais assez confiance pour me le dire. Mais c’est la seule condition pour que je reste en dehors de ta route. A toi de choisir.
   


avatar

Wolfie
Âge du Personnage:
Métier:
Célébrité:
Bêta
Bêta
Voir le profil de l'utilisateur http://alessiadanetpaulastefan.blogspot.fr/2016/09/bonjour.html
Messages : 148
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: PV [Peter Hale] Loft de Derek.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
PV [Peter Hale] Loft de Derek.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Mes cours pourraient-il être normaux, juste une fois? (PV Peter Hale)
» Grossesse, mode d'emploi [ft. Peter]
» Peter Hale ▲ Have you seen his mom? She's gorgeous!
» Peter Hale ▲ I'M THE ALPHA!!!
» (Pv) Peter Hale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf's Revenge :: Beacon Hills :: Le Centre-Ville :: Quartiers résidentiels :: Loft : Derek-
Sauter vers: