Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Beacon Hills :: La Ville :: Quartiers résidentiels :: Maison Stilinski
MessageSujet: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski] Ven 8 Sep - 18:56
Attends encore un peu, juste un peu
ft. ...
Ʃkaemp はは ™

Il avait attendu que la nuit tombe pour sortir de chez lui, histoire d'être sur de ne pas être reconnu trop vite. Un sweat dont la capuche noire était rabattue sur sa tête lui donnait une impression de sécurité, lui laissant ainsi croire qu'il ne serait pas démasqué trop facilement lorsqu'il irait rendre visite à son ami s'il devait croiser la route de personnes ayant un mauvais souvenir de lui. Ça lui faisait bizarre de penser à lui de cette façon, comme si leur amitié n'avait pas explosé en plein vol, alors que tout cela touchait surement à la fin. Il aurait aimé que leur relation reste aussi pourrie que possible, la mort de l'hyperactif lui serait peut être semblée moins douloureuse.

Il continuait sa progression à travers la ville, aux aguets pour être sur de ne pas tomber sur un être indésirable. Ou même sur Jackson. Il se voyait très mal devoir expliquer ses actes à celui-ci. Et n'avait aucune envie de lui mentir, pas après lui avoir avoué la plupart de ses travers. Il n'osait même pas s'imaginer devoir expliquer au blond qu'il allait rendre visite au fils du shérif, pas après les griefs qu'il devait encore avoir à son sujet. Et encore moins les raisons de cette petite rencontre nocturne qu'il imposait à Stiles en agissant ainsi. Mais il n'avait pas vraiment le choix. Il refusait formellement de donner sa localisation aux personnes de la meute et lui seul savait ou il vivait. A part Jackson. Et Parrish, même s'il se serait bien passé de cette visite des forces de l'ordre dans son immeuble.

Il arriva dans la rue ou vivait les deux Stilinski, se baissant pour attraper quelques pierres qu'il fourra dans les poches de son haut, avant d'accélérer le pas ne souhaitant pas rester à découvert plus que nécessaire. Une fois devant la maison des Stilinski, il ne pu s'empêcher de soupirer de soulagement en voyant que la voiture du père de son ami était absente. Au moins ça lui ferait toujours un soucis de moins à gérer.

Les mains dans les poches, il fit quelques pas, pour se retrouver en dessous de la fenêtre de la chambre de l'hyperactif, espérant tout de même ne pas le réveiller. Déjà qu'il n'avait pas de bonnes nouvelles pour Stiles, mais si en plus il devait déranger durant le peu de temps de sommeil que sa maladie lui laissait à disposition sa visite, serait complètement contre-productive. Comme celle dont il avait gratifiée Scott, qui au final lui avait juste permis de frôler la mort. Et de mettre l'Alpha en rogne, ce qui en soit n'avait pas de prix.

Ses doigts jouant avec les petites pierres, il ferma les yeux un instant, espérant ne pas se faire rembarrer par l'hyperactif. Que son comportement de la dernière fois ne soit pas uniquement poussé par le désespoir de s'être découvert mourant avec un temps restant très limité sur la grande horloge de la vie.

Il sortit quelques cailloux de sa poche, les fixant quelques secondes avant d'en lancer un directement contre la fenêtre de Stiles, réitérant son geste plusieurs fois s'en prendre la peine de se stopper. Un peu dépité par le manque de réaction du malade, il essuya sa main contre son jean avant de porter ses doigts à sa bouche pour siffler.

Il soupira, reprenant une poignée de petites pierres avant de se mettre à crier, un mot un seul. Juste pour être sur de faire réagir son ancien camarade du jardin d'enfant.

-MIECYZSLAW !

Comme pour donner plus de valeur à ce qu'il venait de faire, il recommença à bombarder la fenêtre de son ami, lançant cette fois-ci carrément des petites poignées de cailloux.



T'as le temps d'en sauver au moins un

   (c) crackle bones
avatar

Wolfie
Âge du Personnage: 18
Métier: Libraire à mi-temps et psychopathe (ex bien sur) en cours d'intégration à la société
Race: Chimère - Loup-garou/Coyote-garou
Chimère
Chimère
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 200
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski] Dim 8 Oct - 10:19
Attends encore un peu, juste un peu
Je veux vire...
ft. Theo Raeken
Ʃkaemp はは ™️


Comment en était-il arrivé là ? Il fixé son reflet dans le miroir, son corps était bien plus maigre que d'habitude et pourtant son père n'avait rien remarquer. Par ce que oui, Stiles ne lui avait rien dit. Son reflet lui faisait peur par ce qu'il se rendait compte que plus cela aller et moins il aller bien. Cependant, il devait leur faire confiance, Scott avait dit qu'il aller le sauvé, Derek lui avait dit, et même Théo. Alors pourquoi était-il en train de perdre espoir ?

- Est-ce que j'ai une réelle importance dans la meute de toute façon ?...

Les médicaments qu'il prenait le rendaient dépressif, il avait même songé à plusieurs reprise à se tailler les veines pour aller plus vite, pour ne plus souffrir. Par ce qu'il avait mal, tellement de souffrance pour si peut. "Toi, te suicider lâchement ? Laisse moi rire. Quoi que, ça pourrait être marrant de voir leur tête alors qu'ils voient tous cette loque que tu es devenue...". Stiles inspira pour ne pas perdre patience face à cette stupide voix, sa gorge se noua et il sentit ses yeux lui piquer. "Pleuré, ne t'aidera pas, tu vas mourir et ça n'arrangera rien de verser quelques larmes. Tu te donnes l'excuse qu'ils ont besoin de toi, cependant la vérité, c'est que tu as peur de mourir, peur d'être à nouveau oublié.". Bien sûr, qui n'aurait pas peur ? Qui pourrait vivre ça en sachant une mort imminente ? Il avait la chance de côtoyer le surnaturel, mais ça ne semblait pas le sauver pour autant.

- Je n'ai pas besoin de toi pour savoir que je vais mourir. Je le sais.

"Alors pourquoi reste tu planté ici à ne rien faire ? ". Il fixa le reflet, hallucination ou pas, il voyait clairement son double dans le miroir sourire. " Crois-tu que cet anti-cerne va berner ton père encore longtemps ? Espères-tu que tes amies les loups-garous vont te sauver ? Scott ne t'a même pas proposé la morsure. Il ne la même pas envisagée, alors que c'était pourtant si simple ! ".

- Tais toi... Scott sait que je ne veux pas perdre mon humanité.

"Foutaise ! Il ne veut pas de toi, pas de toi comme loup. Sinon pourquoi ne t'aurait-il pas mordu ?". Le doute s'installa dans l'esprit de l'humain, il avait couché avec Derek pour oublier et cela avait fonctionner au moins pour une nuit entière. Il avait rencontré Void et il était à présent certains qu'il était malade à 100 % et que ce n'était pas un mauvais tour de se sale renard... Il sursauta en entendant du bruit, en écoutant il n'entendit rien et se dit qu'il avait probablement rêvé. Il enfila son pyjama et frotta ses cheveux avec une serviette, car oui, il sortait de la douche. Alors qu'il se rendait dans la chambre, il entendit son vrai prénom être crié, son coeur loupa un battement et ses joues s'empourprèrent. Il se redressa et se dirigea vers la fenêtre en colère, il l'ouvrit sans aucune douceur et PAF. "Oh mon dieu ! Que c'est ridicule...". Il venait de se prendre des pierres en pleine tronche, surpris, il tituba et recula en poussant un petit couinement.

- NON MAIS ÇA VA PAS !

Il se penche à nouveau à la fenêtre pour voir qui avait osé lui lancer des pierres et se rend compte que ce n'est autre que Théo, tien depuis le cimetière, il ne l'avait pas spécialement revue... L'humain secoua la tête en se massant les endroits où il avait reçu les pierres.

- Vous êtes tous cons ou quoi ? Y à une foutue porte, pourtant vous me faite tous chier à cette PUTAIN de fenêtre. Monte et dépêcher toi avec que je te balance de la poudre de sorbier et que je te face avaler de l'aconit pour avoir osé crié mon vrais prénom !

Le pire ? C'est que Stiles se sentait bien, plus seul et triste. Il avait l'impression que la présence de Théo combler la solitude de son coeur. Non pas, de manière malsaine, disons qu'il avait besoin d'un ami et que celui-ci apparaisse... Il s'installa au pied de son lit, toussant un peut avant de s'emmitoufler dans sa couverture en attendant que Théo entre, par ce qu'il avait froid bordel !



L’imagination est plus importante que le savoir
avatar

Wolfie
Âge du Personnage: 17 ans
Métier: Étudient Pré-FBI
Race: Humain
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 473
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski] Mar 10 Oct - 12:39
Attends encore un peu, juste un peu
ft. ...
Ʃkaemp はは ™️

Il n'avait pu dissimuler un sourire en voyant que Stiles venait de se prendre tout les petits cailloux qui venait de jeter, dans le visage en ouvrant sa fenêtre au mauvais moment. Sourire qui ne fit que s’agrandir alors que l'humain s'énervait, lui hurlant dessus. Même malade Stiles ne perdait pas ses bonnes habitudes, comme quoi il il y avait des choses qui ne changeaient jamais. Il attendit quelques secondes, se demandant si son ami avait eu le temps de le reconnaître ou pas. Il le vit se pencher à la fenêtre pour le regarder , son sourire perdant un peu de sa superbe lorsqu'il se rendit compte que le fils du shérif se frottait le visage. Avait-il eu mal à ce point  ?

Le langage coloré de Stiles et ses jurons lui donnèrent envie de rire. En effet, ce dernier se servait de menaces dont l'inutilité était prouvée depuis un bon bout de temps lorsqu'il se retrouvait concerné. Tout ça pour un prénom. Certes un prénom très laid et imprononçable, mais ce n'était pas si grave. Lui même détestait le sien, il avait d'ailleurs ordonné à tout le monde de ne l'appeler que par son diminutif à l'âge de 5 ans. Une règle qui avait été plus ou moins bien suivie au fil des années. Et à cette heure-ci il y avait très peu de chances pour qu'il ait été entendu par le voisinage, et après tout aucune personne avec une langue en état de fonctionnement classique ne serait capable de répéter cet enchevêtrement de lettres sans aucun sens, ni logique. Il prit son élan, fléchissant ses jambes,  avant de sauter sur le rebord de la fenêtre de l'humain, ne voulant pas prendre le risque que celui-cl ne juge utile de révoquer son invitation. Il pénétra sans perdre de temps dans la chambre de Stiles, fermant la fenêtre derrière lui, pour être sur de ne pas se retrouver dérangé par un indésirable. Comme un latino avec le menton de travers et des yeux rouges.

-Stilinski, tu sais que le sorbier et l'aconit c'est pas très utile contre moi ? Donc l'idée est là, mais pour la créativité on repassera. Et puis franchement tu as pas à avoir honte de ton...

Il stoppa sa tirade, un peu perturbé par l'image qui s'offrait face à lui, son sourire se figeant pour finalement s'effacer. Son ami, tremblant, enroulé dans une couverture, avec des cernes tirant entre le noir et le violacé qui lui mangeaient les joues. Mais le pire était cette odeur qui planait dans la pièce, la tristesse.... Et cette chose qu'il connaissait si bien avec le temps, la mort. Qui le ramenait à ce qu'il avait vécu en enfer avec Tara, noyé dans cette atmosphère lourde et pesante. Cela lui coupa le souffle quelques secondes, il s'attendait presque à voir sa sœur débarquer de nulle part pour lui prendre son cœur. Il inspira profondément, cachant du mieux qu'il le pouvait son désarroi à Stiles avant de s'avancer vers lui.

-T'inquiètes pas, ça va s'arranger. Donne moi ta main.

Il avait réussi à soulager quelqu'un de sa douleur une fois, a présent il savait comment faire. Et surtout il le voulait, sûrement plus qu'il ne l'avait souhaité dans cet hôpital. Il s'installa à même le sol, près du lit du fils du shérif, lui tendant sa main pour qu'il y dépose la sienne. C'était tout ce qu'il pouvait faire en ce moment, car malgré toutes ses recherches il n'avait toujours rien de réel à proposer à Stiles.

-Je ne te demande pas de me faire confiance, juste de me laisser t'aider. Alors fais c'que j'te dis. Pour une fois.

Il ferma les yeux attendant juste que son ami daigne faire ce qu'il lui demandait, se disant qu'il n'aurait jamais du venir. Pas pour le voir comme ça et se sentir aussi inutile.



T'as le temps d'en sauver au moins un

   (c) crackle bones
avatar

Wolfie
Âge du Personnage: 18
Métier: Libraire à mi-temps et psychopathe (ex bien sur) en cours d'intégration à la société
Race: Chimère - Loup-garou/Coyote-garou
Chimère
Chimère
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 200
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski] Ven 10 Nov - 10:15
Attends encore un peu, juste un peu
Je veux vire...
ft. Theo Raeken
Ʃkaemp はは ™️

Stiles avait remarqué que Théo semblait de bonne humeur, c'était bien non ? Est-ce qu'il était arrivé quelque chose de bien à la chimère ? Ce serait bien, par ce qu'il avait finalement un bon fond, il était juste un peut plus brutal et maladroit que les autres ? Ou quelque chose dans le genre. Enfin, en ce moment, le fils du shérif était prêt à trouvé toute les excuses du monde pour rester un peut avec quelqu'un, fou ou pas. Au moins la voix dans sa tête, c'était arrêter pour le moment, mais il n'était pas reposé et il avait extrêmement mal, ses muscles semblaient être passé sous un rouleau compresseur et ne parlons pas de la fièvre qu'il avait de temps à autre. Signe que la maladie ne cesser de progresser et c'était effrayant de voir à quel point elle aller vite, est-ce qu'il pourrait vivre aussi longtemps que sa mère ? Non sûrement pas, mais c'était un peut de sa faute aussi non ? Il aurait dû faire attention à sa santé !

Stiles sourit lorsqu'il lui dit que le sorbier et l'aconit ne fonctionner pas sur lui, c'est vrais qu'il avait l'habitude de menacer Scott et les autres loups. Cependant, Théo n'était pas un simple loup ordinaire, il était un mélange de deux races ou trois vue qu'il était aussi avant tout un être humain.

- Ah... Merde va falloir que je trouve autre chose alors.

Il leva la tête vers son ancien ami d'enfance avant de se rendre compte qu'il avait perdu son sourire, en même temps, il devait avoir l'aire tellement pathétique à trembler dans sa couverture... L'humain n'était pas dupe, remarquant bien que Théo n'aller pas bien. Était-ce de sa faute ? Avait-il une odeur qui donner la nausée ou quelques choses du genre ? En tout cas ça ne devait pas être agréable en vue de la tête du garçon.

Le brun, c'était avancer vers lui pour lui demander de lui donner sa main, Stiles lui aurait bien fait la blague du 'je ne peut pas la détacher de mon corps', cependant il était trop fatigué pour le moment. Ne comprenant pas pourquoi il voulait qu'il lui donne sa main, l'humain ne fit aucun geste pour suivre l'ordre. Admirant le jeune Raeken avant que celui-ci lui dise qu'il voulait l'aider. Pourquoi il avait fallu que ce soit sa maladie qui le rapproche de tout le monde ? Il était devenu proche de Derek par ce qu'il était malade, il était devenu ami à nouveau avec Théo par ce que celui-ci le prenait en pitié. Le seul d'on il s'était éloigné, c'était son père, pourtant, il en avait tellement besoin en ce moment... Il se contenta de lui tendre la main sans comprendre ce qu'il voulait.

- Théo...

L'humain posa sa main dans celle de son ami, serrant ses doigts sur sa peau, il lui offrit un faible sourire avant de caresser doucement sa main.

- Je ne sais pas si c'est de la pitié ou si c'est par ce que ta un plan foireux derrière la tête... Mais je m'en fous... Merci d'être là...

Stiles se crispa en voyant qu'il essayer de prendre sa douleur, c'était terrifiant de revoir ses veines noires. Celle que le Nogitsune se servait, ce qui le nourrissait.. Il arracha sa main dans un moment de pure panique, collant sa main à son torse. Sa respiration était hachée, il porta ses mains vers son visage pour compter ses doigts, oubliant la présence de Théo.

- Un... Deux... Trois... Quatre, cinq, six... Sept... Huit.. Neuf... Dix...

Ok, ce n'était pas un cauchemar, il n'était pas dans un foutu rêve ! Il inspira et se reprit doucement, posant son regard sur la chimère, bon ce n'était peut-être pas une bonne impression que d'agir comme ça avec un garçon qui avait voulu l'aider, mais il avait eu l'espace d'un instant un mauvais souvenir.

- Désolé... J'ai toujours l'impression qu'il est là... Void... Pourtant, ce n'est pas le cas...




L’imagination est plus importante que le savoir
avatar

Wolfie
Âge du Personnage: 17 ans
Métier: Étudient Pré-FBI
Race: Humain
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 473
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski] Lun 20 Nov - 16:11
Attends encore un peu, juste un peu
ft. ...
Ʃkaemp はは ™️

Il n'avait pu retenir un léger soupir de soulagement en sentant la main de Stiles se poser dans la sienne, il avait eu peur que ce dernier ne se méfie et refuse son aide. Car aussi hasardeuse soit-elle, le but de celle-ci n'était que de soulager l'hyperactif, lui permettre de se sentir mieux ne serait ce que quelques minutes. Il ne put retenir un sourire crispé quand celui-ci se mit à parler, s’interrogeant sur sa présence ici. Une question qui n'en était pas vraiment une à laquelle la chimère avait elle même tenté de trouver une réponse ces derniers temps. Il voulait lui expliquer la raison de sa présence près de lui, lui dire que s'il était là, c'est parce qu'il tenait à lui, malgré toute les crasses qu'il lui avait faites, malgré Donovan. Son cœur lui hurlait que Stiles était toujours son ami, enfin qu'il désirait qu'il le soit.  Une trace de son enfance, un reste d'innocence. Quelque chose qui le faisait se sentir humain... Comme Jackson, même si les sentiments de ce dernier à son égard l'effrayaient plus qu'autre chose, tout comme les choses qu'il sentait naître en lui et auquel il était incapable de donner un nom.

Malgré toutes ses pensées, il laissa un mensonge quitter sa bouche, le prononçant sans trembler, aucun sourcillement ne traversant son visage alors qu'il s’apprêtait à parjurer. Et sans doute faire plus de mal que de bien à son ami mourant. Mais il s'en moquait... Il préférait se protéger de la sorte, plutôt que de prendre le risque de se faire blesser par les autres.

-Pas de coup foireux. Promis. Sûrement un peu de pitié en effet, et puis je n'ai pas réussi à t'avoir. Même avec l'aide de ce dingue de Donovan, alors je ne vais pas laisser une maladie de tuer. Ce serait stupide, surtout après tout les dangers au travers desquels tu es passé.

Voilà, il l'avait fait. Passer pour un connard. Il était maintenant en train de s'insulter mentalement, ne pouvant calmer ce tremblement qui venait de faire son apparition dans sa jambe gauche, la faisant bouger de façon saccadée. Il fixait ses veines qui noircissaient, se remplissant de cette douleur qui habitait son ami. Trop de douleur, il s'en rendait encore mieux compte en faisant cela, se demandant combien de temps le fils du shérif serait capable de résister face à la mort qui semblait déjà habiter ses traits.

Ce ne fut que lorsque la main de Stiles s'arracha à la sienne qu'il comprit que quelque chose clochait. Il se redressa pour finalement voir l'humain, mains devant le visage, comptant ses doigts la voix hachée et la respiration presque sifflante.

Crise de panique. Comme si lui savait gérer ce genre de chose. Il n'était pas doué pour ça, ces niaiseries sentimentales comme il les appelait. Il attendit que le respiration de l'hyperactif revienne à un semblant de normalité, puis le prit contre lui en l'entendant s'excuser. Il le força à se lever, l'écrasant contre lui, pour finalement le porter dans ses bras, le soutenant d'une main alors que l'autre lui servait à ouvrir le lit pour qu'il puisse installer son ami dedans. Il tenta de ne pas se formaliser du poids de ce dernier, bien trop maigre. Si ce n'était pas son esprit, ce serait son corps qui le lâcherait en premier. Il s’essaya ensuite sur le lit, Stiles toujours dans ses bras, posant une main dans la nuque de celui-ci. Il observa de nouveau ses veines se noircir, avant de chuchoter quelques mots, voulus rassurant.

-Tu n'es pas Void. Je l'ai rencontré dernièrement et vous n'avez rien en commun. Sauf si on oublie le physique. Cette chose est comme morte à l'intérieur. Un peu comme moi en fait. Alors que toi tu restes lumineux. Malgré tout ce qui a pu t'arriver. Tu soutiens ceux que tu aimes avant de penser à toi, tu sauves leurs fesses, franchement il suffit de te voir avec McCall pour en avoir la confirmation.

Il déposa un baiser léger sur le front brûlant de l'humain, glissant sa main dans ses cheveux humides de sueur pour finalement le pousser gentiment à se mettre dans les couvertures, et remettre en place les couvertures sur lui. Il se leva ensuite, sortant de la chambre, pour aller chercher quelque chose pour nourrir son ami.

-Je reviens tout de suite, en cas de soucis appelle moi.

Il s'élança dans le couloir n'attendant aucune réponse avant de dévaler les escaliers quatre à quatre, tentant de se souvenir de l'emplacement de la cuisine.



T'as le temps d'en sauver au moins un

   (c) crackle bones
avatar

Wolfie
Âge du Personnage: 18
Métier: Libraire à mi-temps et psychopathe (ex bien sur) en cours d'intégration à la société
Race: Chimère - Loup-garou/Coyote-garou
Chimère
Chimère
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 200
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Attends encore un peu, juste un peu [RP privé avec Stiles Stilinski]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Succulente dégustation [privé avec Hélio]
» [Terminé] Sois patient avec l'enfant aux yeux de diamant (Privé avec Loan)
» Des vigiles privé avec port d'arme ??
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf's Revenge :: Beacon Hills :: La Ville :: Quartiers résidentiels :: Maison Stilinski-
Sauter vers: